Articles connexes

Après la chute de Kaboul – Faut-il parler aux talibans? Les diplomates hésitent

– Faut-il parler aux talibans? Les diplomates hésitent

Si seulement les talibans tenaient leurs promesses! La communauté internationale n’espère que cela pour établir des contacts avec eux. Mais le feront-ils?

Alain Rebetez, Paris

Publié aujourd’hui à 19h58

Le 28 mai dernier, rencontre en Afghanistan entre l’envoyé spécial du président Poutine, Zamir Kabulov, et des dirigeants talibans, dont le numéro 2, le mollah Abdul Ghani Baradar (au centre, barbe noire).

KEYSTONE

«Les talibans ont gagné la guerre. Donc nous devons parler avec eux.»

Josep Borrell, haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici