Articles connexes

Cinquante ans après – Les familles des victimes du Bloody Sunday privées de justice

– Les familles des victimes du Bloody Sunday privées de justice

Le gouvernement britannique avait admis en 2010 le massacre d’innocents nord-irlandais par l’armée, le 30 janvier 1972. Aujourd’hui, il veut amnistier tous les actes liés au conflit.

Tristan de Bourbon – Londres

Publié aujourd’hui à 09h07

Fresque sur un mur de Derry représentant la fameuse scène du mouchoir blanc brandi par l’évêque Edward Daly alors que des hommes portent le corps du jeune Jackie Duddy, 17 ans, la première des quatorze victimes du Bloody Sunday, le 30 janvier 1972.

GETTY IMAGES

«Ce qui est arrivé lors du Bloody Sunday était à la fois injustifié et injustifiable.»

Le premier ministre David Cameron, le 15 juin 2010

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S’abonnerSe connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici