Articles connexes

Crise politique en Tunisie – «Le risque de dérive autoritaire est réel»

– «Le risque de dérive autoritaire est réel»

Le président Kais Saied a reconduit le gel du parlement, dont les activités sont suspendues depuis son coup de force du 25 juillet. Une décision qui n’augure rien de bon, selon le politologue Hasni Abidi.

Yannick Van Der Schueren

Publié: 24.08.2021, 20h03

Fort du soutien de la population, le président Kais Saied mène une lutte contre la corruption en solitaire, mais aux mépris des lois en vigueur, dénoncent ses détracteurs. Tunis, 1er août 2021.

AFP

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici