Articles connexes

L’Europe face aux réfugiés afghans – Les Allemands ne veulent «surtout pas revivre 2015»

– Les Allemands ne veulent «surtout pas revivre 2015»

Après avoir accueilli plus d’un million de migrants en 2015, l’Allemagne durcit le ton. Les candidats à la chancellerie rivalisent de fermeté.

Christophe Bourdoiseau, Berlin

Publié aujourd’hui à 20h29

Des ressortissants afghans évacués de Kaboul par les forces allemandes arrivent à Francfort, le 18 août 2021.

AFP

Il ne faut surtout pas «montrer que l’Allemagne peut accueillir des gens qui sont dans le besoin».

Armin Laschet, candidat CDU

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici