Articles connexes

Pénuries au Liban – «Ce qu’on vit est une humiliation»

– «Ce qu’on vit est une humiliation»

Alors que le pays est paralysé par de graves rationnements sur l’essence, le fioul et les médicaments, la population sombre dans la pauvreté.

Philippine de Clermont-Tonnerre, Beyrouth

Publié aujourd’hui à 19h51

Les Libanais doivent faire la queue durant plusieurs heures devant les stations d’essence, en raison des pénuries qui frappent le carburant, sur fond de crise économique aiguë. Sud de Beyrouth, 27 juin 2021.

KEYSTONE

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici