Articles connexes

Éditorial – Ne pas acheter en un clic des chiots ou des chatons

– Ne pas acheter en un clic des chiots ou des chatons

Les importations illégales d’animaux ont explosé à Genève, notamment à cause du commerce sur internet.

OpinionChloé Dethurens

Publié aujourd’hui à 06h53

Pour lutter contre ce trafic très lucratif, il appartient aux futurs maîtres décidant d’acheter sur internet de se renseigner sur le refuge ou l’élevage sélectionné.

Publié aujourd’hui à 06h53

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici