Articles connexes

Faits divers – Justice | « 2G » à Aix : une si longue histoire

On pourrait parler d’une destruction créatrice… de connaissance. L’incendie qui a ravagé le bâtiment le 30 novembre 2019 nous aura, au moins, permis de mieux le connaître. Les flammes ont digéré les faux plafonds, grignoté les planchers, avalé les habillages légers et autres frêles emplâtres par lesquels l’édifice du XVIIe siècle a été modifié au gré des nécessités et des modes : on a retrouvé par endroits six couches de peinture ou papier peint et parfois jusqu’à trois planchers superposés. Ce dépouillement soudain permet de sonder mieux que jamais sa longue histoire. La reconstruction engagée depuis deux ans a donc conduit à explorer plus en profondeur ce bâtiment inscrit aux Monuments historiques. Une nouvelle étud

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici