Articles connexes

France – Monde | Guerre en Ukraine : « Il faut reconnaître » que l’Ukraine ne pourra pas intégrer l’Otan, dit Zelensky, des « destructions massives » à l’aéroport de Dnipro, notre direct

Nouvelles sanctions de Washington contre la Russie et le président du Bélarus, Loukachenko

Washington a annoncé ce mardi de nouvelles sanctions visant le président bélarusse Alexandre Loukachenko et son épouse, ainsi que des personnes et une entité russe, pour corruption et atteinte aux droits humains, a indiqué le Trésor dans un communiqué. Ces sanctions visent Alexandre Loukachenko, allié du président russe Vladimir Poutine, et « chef d’un gouvernement corrompu en Biélorussie dont le réseau de favoritisme profite à son entourage et à son régime », ainsi que sa femme, précise le Trésor.

Ces mesures ne sont pas directement liées à la guerre en Ukraine, mais s’inscrivent dans un mouvement de sanctions internationales visant la Russie et le Bélarus. Certaines des troupes russes entrées en Ukraine étaient passées par le Bélarus.

Par ailleurs, une juge moscovite est ciblée par ces sanctions dans le cadre de la loi dite « Magnitsky », qui vise à lutter contre la corruption et les atteintes aux droits humains. Trois responsables tchétchènes et le ministère auquel ils étaient rattachés sont également sous le coup de sanctions, pour leur participation à l’arrestation de Oïoub Titiev, responsable en Tchétchénie de l’ONG de défense des droits humains Memorial, qui avait été condamné dans une affaire de drogue dénoncée comme un coup monté puis libéré quelques mois plus tard.

« Les désignations d’aujourd’hui démontrent que les États-Unis continueront à imposer des conséquences concrètes et importantes à ceux qui se livrent à la corruption ou sont liés à des violations flagrantes des droits de l’homme », a déclaré, citée dans le communiqué, la directrice du Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du département du Trésor, Andrea Gacki.

« Nous condamnons les attaques de la Russie contre les couloirs humanitaires en Ukraine et appelons la Russie à cesser sa guerre non provoquée et brutale contre l’Ukraine », a-t-elle ajouté.

Le département d’Etat américain a par ailleurs annoncé, mardi également, des sanctions à l’encontre de 11 responsables du ministère de la Défense russe en réponse à l’invasion de l’Ukraine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici