Articles connexes

France – Monde | Guerre en Ukraine : une confrontation directe entre l’Otan et la Russie provoquerait « la Troisième Guerre mondiale », prévient Biden… Notre direct

« Personne aujourd’hui n’est capable d’anticiper » les « intentions de Vladimir Poutine », selon Florence Parly 

La ministre des Armées Florence Parly a estimé vendredi que « personne aujourd’hui n’est capable d’anticiper quelles sont les intentions de Vladimir Poutine », lors d’un déplacement à la base navale de Toulon (Var). Interrogée par la presse sur d’éventuelles failles dans l’anticipation par les pays européens de l’invasion russe de l’Ukraine, la ministre a assuré : « Ce qui était visible, nous l’avons vu » mais « il est difficile d’anticiper les intentions du président Vladimir Poutine, d’autant plus lorsque ce qui est dit n’est pas ce qui est fait ». « Depuis plusieurs semaines, un déploiement militaire russe très important a été réalisé autour de l’Ukraine dans le cadre d’exercices militaires qui étaient planifiés », a rappelé la ministre.

« Ce que nous avons vu, c’est que le volume des forces qui étaient déployées dans le cadre de cet exercice était plus important qu’à l’habitude3, a expliqué Florence Parly, ajoutant : « Nous avons entendu également le président Poutine dire que lorsque ces exercices seraient terminés, les forces déployées se retireraient. Elles ne se sont pas retirées ». Aujourd’hui, la ministre a jugé qu’il fallait « envisager toutes les options », espérant « un cessez-le-feu le plus rapidement possible » et appelant à la « désescalade ».

La France soutient l’Ukraine notamment en livrant des armes et du matériel aux armées ukrainiennes, a rappelé la ministre. Depuis le début de l’invasion russe, l’armée française a déployé plus de 550 personnels en Roumanie « aux côtés de forces roumaines et de forces belges, en un temps record, en moins d’une semaine », a précisé la ministre. Florence Parly a rappelé que la France est également mobilisée à travers l’armée de l’air « avec des missions de police du ciel dans les pays baltes et en Pologne ». Le porte-avions nucléaire Charles-de-Gaulle a lui été repositionné en Méditerranée centrale pour assurer des missions de défense aérienne au-dessus de la Roumanie. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici