Articles connexes

Santé | Istres : face à la grossophobie, Virginie Masson hausse le ton

Elle a testé des dizaines de régimes… Rien n’y fait. Sous cortisone depuis six ans à cause de son asthme, Virginie Masson est passée de 67 à 110 kg. Cette prise de poids est un des nombreux effets secondaires de son traitement. Et depuis 2015, elle vit un calvaire. L’Istréenne a décidé de sortir de son silence. »La prise de corticoïde quotidienne entraîne de nombreuses douleurs articulaires au niveau des genoux, des chevilles, ainsi qu’une prise de poids, ça c’est indéniable, qui malgré les régimes ne fait qu’aggraver les choses », explique Virginie Masson. En mars dernier, alors qu’elle devait se faire opérer pour une hernie discale, elle est tombée sur un « chirurgien grossophobe, étant tellement imbu de sa personne qu’il a trouvé inutile de lire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici