Articles connexes

Société | Aubagne : Mathilde Rodriguez a soufflé ses 100 bougies

Femme de caractère, Mathilde Rodriguez est née le 23 décembre 1921. Juste avant Noël, comme un cadeau. C’est chez elle, entourée d’une partie de ses enfants et petits-enfants, qu’elle a dignement fêté son centième anniversaire. Née à Baudens, en Algérie, la nouvelle centenaire a rejoint la France une quarantaine d’années plus tard, comme de très nombreux pieds noirs. Elle était accompagnée d’André, son mari, et de Marc et André, leurs fils. Dans un premier temps ils s’installent sur Beaudinard avant de rejoindre rapidement Aubagne, au début des années 60, où elle réside toujours. Sa détermination, Mathilde la doit certainement à sa famille puisqu’elle ne compte pas moins de treize frères et soeurs. Outre ses deux fils, elle s’est toujours consacrée à son mari blessé pendant la Seconde Guerre mondiale et invalide. Aujourd’hui, sa famille est constituée de cinq petits-enfants, neuf arrières petits-enfants et d’une arrière arrière petite-fille. « Toujours bon pieds bon oeil, ma grand-mère vit seule et n’a besoin ni de lunettes, ni d’appareil auditif. C’est un phénomène qui a toujours un bon répondant et qui aime rire », indique Delphine, une de ses petites-filles assistante maternelle à Bouc-Bel-Air et très fière de sa grand-mère. Joyeux anniversaire Mathilde. Et à l’année prochaine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici