Articles connexes

Société | Des Marseillaises dans l’Histoire : Mam’Ega, l’émancipation par l’éducation

Petite-fille d’une esclave à qui l’on n’avait attribué qu’un prénom, Françoise Marcelle Modock naît dans une famille modeste de Martinique en 1920. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle débarque en métropole, munie de son diplôme de dactylographie, et y rencontre Frantz Ega, qu’elle épouse en 1946. Infirmier militaire, l’homme exerce dans différents pays d’Afrique avant que le couple ne pose ses valises à Marseille, dans le quartier des Olives (13e) dans les années 1950. Cinq enfants naissent de cette union entre 1952 et 1958 et très vite, Françoise se retrouve confrontée au récit des témoignages édifiants de ses amies employées de maison dans la bourgeoisie marseillaise.Elle-même décide de devenir femme de ménage pour mieux comprendre et co

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici