Articles connexes

Société | Ils capturent la faune sauvage des Alpes dans l’œil de leur téléobjectif

Du Luberon à l’Ubaye, de plus en plus de passionnés de nature se consacrent à la photo animalière

Par Jean Christophe Magnenet

Passionnés de pleine nature. Voilà comment résumer simplement la démarche de ces photographes amateurs des Alpes-de-Haute-Provence, qui passent leurs temps libre à arpenter collines et montagnes, téléobjectif en main, à la recherche du moment où ils pourront immortaliser la vie sauvage.Rapaces, cerfs, chamois, ou tout simplement rouges-gorges… Ils sont de plus en plus nombreux à se laisser tenter, et partagent sur les réseaux sociaux leurs clichés, parfois exceptionnels. La notoriété grandissante de l’approche naturaliste, rendue populaire par des documentaristes français – Vincent Munier ou Luc Jacquet en sont les fers de lance – n’y est pas étrangère.La Provence est allée à la rencontre de trois d’entre eux, aux profils différents, qui sillonn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici