Articles connexes

Société | Marseille : des chantiers d’insertion pour retrouver le droit chemin

Donner du travail aux jeunes pour qu’ils se débarrassent de leurs addictions et renouent avec la vie active. C’est l’ambition affichée par le groupe SOS et le bailleur social 13 Habitat. Ensemble, ils ont mis en place les chantiers Tapaj (Travail alternatif payé à la journée) à destination des jeunes, âgés entre 16 et 25 ans. Par petit groupe de cinq, les jeunes, sans qualification, éloignés de l’emploi et en proie aux addictions, issus des différents quartiers de la ville, s’adonnent à la réalisation de petits – et grands – travaux.Jardinage, peinture, création de jeux pour enfants, restauration de barrière, pose de mosaïque… « On leur apprend des savoir-faire, mais surtout des savoir-être », souligne Sylvie Ollagnier, chef de service chez Tapaj Paca, qui s’est

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici