Articles connexes

Société | Marseille : « Do you speak english ? » les taxis à l’épreuve

« Hi ! Do you speak english ? » Cette question, nous l’avons posée à plusieurs chauffeurs de taxis marseillais. Un « heu » d’hésitation venait constamment meubler le début de leurs réponses. La plupart du temps, nous avons ensuite eu droit au fameux « a little bit » (un petit peu) qui, une fois suivi d’autres questions dans la langue de Shakespeare, laissait place à une moue d’incompréhension et à un hochement de tête latéral.Soulagé d’apprendre finalement que nous parlons français, Olivier, chauffeur depuis plus de vingt ans, confie : « Tout ce que je sais dire en anglais, c’est les chiffres. C’est bien utile, mais pour le reste… Je n’ai aucune idée de ce que vous m’avez dit. » Quand on lui explique que « keep the change », c’était &

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici