Articles connexes

Société | Marseille : « Pouncho roujo », collectif en lutte pour sauver les villages

Prononcé « roudjo » selon les linguistes (« pointe-rouge » en provençal), Pouncho Roujo est une association de quartier, mais c’est avant tout un étendard, un mode de vie, un espoir pour les 15 000 habitants de l’extrême sud de la ville, regroupant les villages de Callelongue, les Goudes, Saména, Montredon et Pointe-Rouge (8e). Si l’association, qui se veut apolitique, se bat pour recréer du lien social et faire vivre ces différents lieux en y organisant des compétitions sportives, des événements culturels ou des sorties nature, certaines branches du mouvement avancent un programme et des mesures concrètes afin de réduire la pression touristique devenue insoutenable pour les riverains.Leur bannière : une mer agitée, surplombée par la croix de Marseilleveyre,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici