Articles connexes

Société | Marseille : « Une analyse pour construire la cantine de demain »

Le Printemps marseillais en avait fait un axe de campagne municipale. Sortir du monopole de la Sodexo et proposer une offre de cantine plus qualitative aux écoliers. La mairie annonçait récemment, dans un communiqué, s’être engagée dans ce chantier. Aujourd’hui, 50 000 repas sont servis chaque jour aux enfants dans les 320 restaurants scolaires municipaux, via une délégation de service public (DSP) avec la Société marseillaise de restauration et services, filiale de la Sodexo, signée en 2018 et qui prend fin en 2025. Objectif affiché par l’adjoint (PM) au maire en charge de l’éducation et des cantines scolaires : construire un modèle alternatif au monopole actuel.Pour ce faire, la Ville annonce la mise en place d’un « marché d’évaluation de son service de rest

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici