Articles connexes

Société | Vols au cimetière des Passons à Aubagne : « C’est récurrent »

Une rose dans la main, « et c’est tout ». C’est ainsi que Pierrick vient rendre visite à sa mère, au cimetière des Passons. Ces dernières semaines, lui comme d’autres habitants ont remarqué des vols sur les caveaux de leurs défunts. « Ma maman aimait beaucoup les renoncules. Cela me faisait plaisir de lui apporter ces fleurs à peu près deux fois par mois. Chaque fois que je reviens : plus la moindre trace de mes bouquets », décrit le fils. Il aimait « mettre le prix », lorsqu’il rendait visite à sa mère décédée il y a deux ans. « Désormais, je prends juste une rose au supermarché pour ne pas venir les mains vides », affirme l’ouvrier.Pour entrer dans le cimetière, certains empruntent leur véhicule. Détail qui

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici