Articles connexes

Sorties – Loisirs | Cabriès-Calas : tous en selle pour la bénédiction

Hier, à 11 heures, les cloches de l’église de Calas n’ont pas sonné pour l’arrivée des poules et des lapins de Pâques, mais bien pour celle des chevaux et de leurs cavaliers. Une tradition qui perdure depuis 1957. La procession pouvait alors commencer avec pour destination la chapelle Notre-Dame de Salette. En tête de cortège, on retrouvait le maire, Amapola Ventron, entourée du père Benoit Delabre curé de Cabriès-Calas, du père Michel Desplanches, vicaire général d’Aix-en-Provence et d’Olivier Donikian, président du comité des fêtes. Le public fort nombreux était rassemblé au milieu du thym et du romarin, pour voir les équidés et leurs propriétaires en procession, gravir la colline de Trébillane, s’agglutinant autour du chemin qui mène jusqu’au parvis de la magnifique petite chapelle Notre-Dame de Salette. Une branche d’olivier à la main les cavaliers et les chevaux venus de Camargue et des villages voisins y ont reçu la traditionnelle bénédiction, officiée par les pères Delabre et Desplanches. Si cette cérémonie revêtait un caractère religieux, le père Desplanches a régalé le public maniant avec art la langue française et provençale pour le bonheur des puristes, non sans un trait d’humour, comme à son habitude.  » Les marchands de pull-overs ne doivent pas faire fortune ici », à la vue des cavalières légèrement vêtues par des températures élevées. Les animations ont continué à la plaine de Saint-Martin pour cette dernière journée de la fête du cheval qui aura connu un franc succès.

 

Les cloches ont sonné pour annoncer l’arrivée des cavaliers et leur monture à Notre-Dame de Salette venus de tout le département et plus encore se faire bénir.Photo Cyril Sollier  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici